Retour aux articles

Portrait de sage-femme : Clémence, sage-femme libérale et coordinatrice d'une maison de santé

Je suis Clémence Pachot, sage-femme diplômée en juin 2013 de l’école de Rennes. Après un an d’exercice hospitalier, j'ai enchaîné les remplacements en libéral jusqu’à m’installer en tant que collaboratrice en septembre 2017 avec la dernière sage-femme que j’avais remplacé.

Je suis aussi coordinatrice dans la maison de santé où j'exerce.

Portrait Clémence, sage-femme libérale et coordinatrice en maison de santé

Comment cela a-t-il commencé ?

En octobre dernier, lors de l’assemblée générale de l’association des professionnels de santé libéraux du secteur, nous avons décidé de faire évoluer le statut de notre maison de santé. Nous allons en effet constituer une SISA : Société Interprofessionnelle de Soins Ambulatoires comme la moitié des 1000 Maisons de Santé Pluri-professionnelles (MSP) actuellement en place sur le territoire français. Et cela va beaucoup nous aider à mettre en place le projet de santé que nous avions rédigé.

Qu’est-ce que change la SISA ?

Le statut de SISA permet à la MSP, après avoir signé un contrat avec l’ARS et la CPAM, de toucher une enveloppe annuelle de 20 000 à 70 000€ en fonction de la structure. Cette somme permet :

A quoi sert un coordinateur dans une maison de santé ?

Le coordinateur (ou dans mon cas la coordinatrice !) sert à faire le lien entre les différents professionnels libéraux de la MSP, il gère le bon déroulement des groupes de travails, fait le relais avec les partenaires extérieurs : élus, hôpitaux, centres médico-sociaux… Il peut être un professionnel de santé de la structure qui dégage des heures pour assurer la coordination ou bien un agent administratif extérieur à la structure qui est employé par la SISA.

Qu’est-ce cela m'apporte en tant que sage-femme libérale d’être coordinatrice ?

Beaucoup ! C’est très enrichissant, j’apprends plein de choses dans un secteur beaucoup plus large que le cadre initial de mon métier. Cela me permet surtout de mieux connaître les professionnels du secteur : médecins, kinés, pharmaciens, psychologues, … et donc de mieux travailler avec eux au quotidien. Cela m’ouvre beaucoup l’esprit sur ma manière de travailler et me permet aussi de mieux faire connaître mon métier aux autres. Si vous avez l’occasion de vous lancer dans cette aventure, foncez ! Et si je peux vous renseigner, n’hésitez pas : coordination.aisvm@gmail.com


Le mot de l'équipe Maieuticapp

Pour en savoir plus sur les maisons de santé et l'Accord Conventionnel Interprofessionnel, nous vous proposons la lecture de l'article Les professionnels de santé des MSP pourront se concentrer sur leur cœur de métier disponible sur le site de l'assurance maladie professionnel.


A vous de jouer !

Vous souhaitez vous aussi partager à la communauté de sages-femmes libérales votre expérience ou votre spécificité ? Envoyez-nous un email à support@maieuticapp.com !